Mercredi 11 avril 2012 3 11 /04 /Avr /2012 19:18

Chapitre 13: Règles (2ème partie)

 

— Oui Maîtresse. Ses pensées se concentrèrent sur le sexe de Betsy. Elle avait déjà léché la serveuse et se souvenait de son goût une petit peu sucré. Son excitation monta, humidifiant son intimité.

— Pénètre-toi avec ton doigt, espèce de petite pute lesbienne soumise.

Allie se rendit compte que le langage ordurier ne faisait qu’ajouter à son excitation. Elle inséra son doigt dans sa vulve et le fit aller et venir comme sa Maîtresse le lui avait ordonné. Elle pouvait sentir les parois veloutées de son vagin devenir de plus en plus humides.

— Tu n’as qu’à t’imaginer que tu es obligée de sucer une chatte avec un énorme godemiché enfoncé dans ta cramouille de salope.

Allie suivit ses conseils et s’excita encore plus.

— Maintenant, le sexe factice est dans ton cul, fais-le bouger entre tes fesses.

Allie s’exécuta sans se faire prier et se mit à gémir en approchant de l’orgasme.


Nicole observait l’adolescente se mener au plaisir au pied de son lit. Elle aimait tant ça, elle pouvait l’obliger à se masturber à la demande. Son esclave était vraiment le jouet parfait. Toute femme devrait avoir sa propre salope.

Allie jouit en poussant un gémissement et continua à sodomiser son petit anus en se laissant emporter par les vagues du plaisir.

Dès que l’adolescente eut terminé, Nicole ordonna :

— Debout esclave, c’est l’heure de ton service matinal.

Allie se releva tant bien que mal. Elle était à nouveau dans cette espèce de transe sexuelle qui commençait à lui être si familière. Ses tâches furent, à peu de choses près, les mêmes que les matins précédents : Elle dut faire couler la douche de Maîtresse Nicole puis s’agenouiller entre ses cuisses pendant qu’elle urinait dans la cuvette des toilettes.
Ce matin-là, elle fut soulagée que Nicole ne lui fasse pas sur le visage comme la veille. Mais cette fois Nicole ne l’autorisa pas à utiliser le papier toilette. Elle l’obligea à lécher l’urine qui souillait son sexe jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus une trace.
Allie s’acquitta de sa tâche sans broncher, cela lui paraissait tellement moins désagréable que ce que sa Maîtresse lui avait imposé le matin précédent. Pour elle, lécher le sexe de Nicole était près de devenir quelque chose de naturel. Elle avait franchi tellement de degrés dans la soumission dans un laps de temps si court, que le fait de lécher le sexe d’une autre femme juste après qu’elle ait fait pipi lui paraissait tout à fait acceptable.

Lorsqu’elle s’estima suffisamment propre, Nicole céda sa place à Allie pour qu’elle se soulage à son tour, puis elles entrèrent dans la douche. L’adolescente lava sa Maîtresse, accordant une attention toute particulière à la règle 18 (elle ne voulait pas être encore fouettée), se répétant à voix basse :

— Je suis responsable du corps de ma Maîtresse, je devrai le rendre aussi beau qu’il me sera possible. Ce sera la seule chose qui aura de la valeur pour moi. Je devrai être fière de l’apparence de ma Maîtresse.

— Que dis-tu salope ? Demanda Nicole.

Allie répeta un peu plus fort afin que Nicole entende :

— Je suis responsable du corps de ma Maîtresse, je devrai le rendre aussi beau qu’il me sera possible. Ce sera la seule chose qui aura de la valeur pour moi. Je devrai être fière de l’apparence de ma Maîtresse.

— Brave fille, nous réviserons toutes les règles en prenant le petit-déjeuner. Sur ce, elle coupa le robinet. La Maîtresse et son esclave sortirent de la douche.

Allie prépara sa Maîtresse pour la journée. C’était le samedi et Nicole voulait rester à la maison à paresser. Elle mit un survêtement moulant, bleu marine avec des bandes galonnées sur les manches et sur les côtés des jambes. Il mettait les formes de son corps en valeur et lui donnait un air sportif élégant.

Pendant le petit-déjeuner, Allie répondit correctement aux questions qui portaient sur les règles et Nicole la complimenta sur ses capacités d’apprentissage.

— Allie ! Te souviens-tu que nous avons une invitée ce soir ?

Le cœur de l’adolescente s’affola.

— Je veux que tu nous prépare quelque chose de spécial pour ce soir. Tu devrais y aller.

Et elle se désintéressa de l’adolescente et s’installa dans le salon pour lire le journal.

****

À midi, par deux fois et du bout des doigts, Nicole avait mené sa soumise à l’orgasme, au beau milieu de la cuisine. Elle avait systématiquement exigé qu’Allie lui rende la pareille, du bout de la langue, agenouillée sur le carrelage, les bras croisés dans le dos avant de préparer des pâtes carbonara et de la salade pour le dîner.

La sonnette retentit à l’entrée.

— Va ouvrir petite chienne !

Choquée, Allie était restée immobile dans la cuisine.

— Ne laisse pas quelqu’un attendre à la porte, petite salope, c’est malpoli. Et souviens-toi de la règle numéro 7…

L’adolescente était entièrement nue, excepté son collier de chien, hésitante, elle s’approcha lentement de la porte.

La sonnette retentit à nouveau. Allie se glissa silencieusement derrière la porte et l’ouvrit. Elle fit son possible pour rester derrière, espérant que la personne qui attendait ne verrait pas sa nudité. Sous le coup de l’émotion, elle avait oublié son collier.

Une jolie jeune fille brune, qui semblait être à peu près du même âge qu’elle se tenait sur le pas de la porte. Elle portait un short court, un haut de bikini rouge, une paire de lunettes de soleil et des tongues. Instinctivement, l’adolescente s’imagina en train de déshabiller la jeune fille. Elle aimait beaucoup ses petits seins fièrement dressés qui remplissaient adorablement le petit bikini et dont les tétons pointaient sous le tissu. Elle imagina ses lèvres entourant les pointes érigées, suçant, suçant, suçant et dut secouer la tête pour évacuer l’image de son esprit. Elle ne voulait pas fantasmer sur des femmes nues. Elle n’était pas une lesbienne, elle aimait les garçons, elle n’aimait pas les filles.

Elle sortit de sa torpeur, se cachant toujours derrière la porte, lorsque la jeune fille dit :

— Salut, je suis Brittney. Je fais partie de l’équipe de majorettes du Lincoln High. Nous proposons des lavages de voitures. Est-ce que votre voiture a besoin d’un nettoyage ?

— Je ne pense pas. Répondit Allie.

Elle ne pouvait quand même pas demander à cette fille la permission de lui sucer le sexe… Ça n’était pas convenable.
Elle se tint inconfortablement derrière la porte, essayant de se cacher, espérant que la fille s’en irait rapidement.

— C’est un collier de chien que tu portes ? Demanda Brittney.

Non, non, non, s’il vous plaît, ne permettez pas que ça recommence se dit Allie.
Elle fit un petit oui de la tête et baissa les yeux, humiliée. Etait-il possible de vivre quelque chose de pire que ça ?

— Waow ! Mais pourquoi portes-tu ça ? Demanda-t-elle.

Allie répondit aussi doucement que possible :

— Il le faut.

Sans quitter le sol des yeux.

— Tu peux me le montrer ? Demanda la jeune fille en se penchant pour regarder derrière la porte.

Elle constata que l’adolescente ne portait pas de vêtements, que des anneaux transperçaient ses tétons et qu’un petit cadenas était suspendu au capuchon de son clitoris.

— Oh mon dieu, regarde-toi ! Dit la brune en pointant le doigt sur elle. — Tu as un cadenas sur le clito !

À ce moment, Nicole les rejoignit dans l’entrée, et demanda :

— Qui est-ce Allie ?

Elle s’approcha des deux jeunes filles, Allie, nue, un collier de chien autour du cou et ses piercing d’un côté, et Brittney, la jolie petite majorette avec son short court et son haut de bikini de l’autre.

Allie ne répondit pas, si bien que Nicole se présenta elle-même.

— Bonjour, moi c’est Nicole.

— Moi c’est Brittney, est-ce que vous jouez à quelque chose de pervers ou quoi ?

— Et bien, Allie que voici est très attirée par toutes les choses du sexe, et moi je m’occupe simplement de la conseiller et de l’aider à assouvir ses fantasmes. Tu n’imagines pas dans quels états elle se trouverait si je ne l’aidais pas à canaliser ses pulsions lesbiennes.

Nicole était extrêmement fière d’elle. Elle avait la certitude qu’Allie était complètement humiliée et abattue, obligée à se tenir nue devant l’inconnue, tandis qu’on parlait d’elle comme d’un objet.

— Elle est gay ?

— Attends ! Tu ne veux pas dire qu’elle ne t’a pas encore demandé l’autorisation de sucer ta minette ?

— Quoi ? Bien sûr que non !

— Ca ne va pas du tout ça !, dit Nicole en se retournant face à allie. — C’est très impoli, ma fille, tu mérites une punition pour désobéir à la règle numéro 7. Maintenant fais ce qu’on te dit et demande…

Allie pleurait presque lorsqu’elle demanda à la jolie brune :

— Aimeriez vous que je suce votre minou, Maîtresse ?

Elles ne l’entendirent qu’à peine tant elle parlait doucement.

Nicole réagit aussitôt, avant même que la majorette ait pu répondre, elle ajouta :

— C’est une bonne petite lécheuse de chattes, et elle s’améliore sans arrêt. Si tu n’as jamais été léchée par une fille, ça pourrait être la bonne occasion pour essayer.

— Ben… Je ne sais pas… Je ne suis pas comme elle… Je veux dire que je ne suis pas gay, et je ne veux pas tromper mon petit copain.

— Voyons Brittney, te faire sucer la minette par Allie ne veut certainement pas dire que tu es gay, seulement que tu souhaites vivre une nouvelle expérience. Beaucoup de filles essaient, et te voir en train de te faire sucer le sexe par Allie pourrait probablement être une expérience inoubliable dans la vie d’un jeune homme. Pourquoi ne lui demanderai-tu pas s’il veut venir voir la prochaine fois. Vous seriez bien venus tous les deux si vous vouliez revenir la semaine prochaine. Peut-être qu’on pourrait aussi convaincre Allie de l’aider un peu, malgré son ignorance en matière de sexes d’hommes.

— Bien… Pourquoi pas… Faut voir… Elle regarda par-dessus son épaule, dans la rue.

— C’est à dire que je suis un peu pressée, nous essayons de trouver des gens du coin qui seraient intéressés par le lavage leur voiture à la station-service du quartier.

Nicole sembla réfléchir un moment.

— D’accord, mais au fait, pourquoi n’irais-tu pas demander aux autres si elles ne sont pas intéressées par une aventure avec cette petite salope ?

D’un geste, Nicole invita Brittney à rentrer et ferma la porte derrière elle.

— Viens par là, Allie va te montrer comme elle est douée.

Allie pleurait presque, elle aurait voulu dire à Nicole qu’elle ne voulait pas faire l’amour à Brittney, mais les deux jeunes femmes étaient déjà passées au salon.

Nicole conseillait à l’adolescente brune de se détendre et de se laisser faire par la salope. Elle s’assit sur le canapé et fit signe à Brittney de se placer au milieu de la pièce.
Allie n’avait pas besoin qu’on lui indique ce qu’elle devait faire, elle s’agenouilla devant la jeune fille et tendit la main vers son short.

— Allie ! C’est impoli, qu’est-ce que c’est que ces manières ? Demande-lui si elle t’autorise à voir son minou.

Allie s’arrêta et leva les yeux vers la majorette.

— Est-ce que je peux vous enlever votre short Maîtresse ?

— Oui. Répondit Brittney, manifestement nerveuse.

— Appelle la "salope", elle adore ça. Ajouta Nicole.

Allie déboutonna le short de la brune, et l’abaissa. Le mouvement révéla une adorable culotte assortie avec le haut du bikini.

— Est-ce que je peux vous enlever votre bikini Maîtresse ?

— Oui salope. Répondit Brittney, souriant timidement en éprouvant l’ivresse du pouvoir qu’elle exerçait sur la fille agenouillée à ses pieds.

Allie crocheta la ceinture du bikini et le baissa à son tour, mettant à nu un adorable petit sexe de lycéenne.

—      Est-ce que je peux lécher votre minou Maîtresse ?

—      Vas-y salope. Dit-elle avec un rire de gorge.

Allie posa sa langue sur le sexe de la brune, et se mit à lécher sans retenue. Brittney lança sa tête en arrière et s’écroula sur le sol, tandis que les vagues d’un plaisir ravageur la submergeaient.
Nicole se leva du canapé et alla chercher son appareil photo numérique. Elle prit plusieurs photos des deux filles, prenant soin de cadrer les photos sans que le visage de Brittney y apparaisse alors que celui d’Allie, lui, était parfaitement visible. Sur plusieurs photos, la bouche de l’adolescente était plaquée goulument sur le sexe de la majorette.

Brittney eut un orgasme aussi rapide que ravageur. Elle se rhabilla et s’en alla en promettant d’en toucher quelques mots à ses copines.

L’après-midi d’Allie se poursuivit entre préparation du repas et léchage de sexe.

Avant quatre heures, Allie avait fait la connaissance de 5 autres majorettes. Elle les avait accueillies correctement sur le pas de la porte, demandant à chacune d’entre elles :

— Puis-je lécher votre minou Maitresse ?

Elle les avait ensuite léchées jusqu’à la jouissance. Nicole prit des photos de chaque rencontre. Même si leur visage n’apparaissait pas sur les photos, on s’apercevait sans conteste que les partenaires d’Allie étaient différentes à chaque série. Nicole envisageait de poster les photos sur un site web.

Enfin, Allie s’acquitta du dîner.

— Joli travail, salope, tu as parfaitement bien respecté la règle numéro quatre aujourd’hui. Je n’aurai pas besoin de te punir pour celle-là. Par contre, au début, quand Brittney à sonné à la porte, tu n’as pas respecté la règle numéro 7. Nous règlerons ça ce soir avec Betsy, je suis certaine qu’elle va aimer ça.

Allie attendit l’arrivée de Betsy avec appréhension.

Par histoires-erotiques-de-soumission-feminine - Publié dans : Allie et Nicole, par Annie The Slick - Communauté : Soumissions féminines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • : femmes Histoires érotiques
  • : "Histoires érotiques de soumission féminine" est le blog des histoires érotiques de soumission de jeunes filles et jeunes femmes (éducation anglaise, dressage, punition, fessées, BDSM, etc)par des hommes ou des femmes dominatrices, écrites par Alexis, administrateur de ce blog. Ce blog se veut aussi le reflet de ses goûts en matière d'érotisme (récits d'autres auteurs, photos, dessins,etc).
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés