Mercredi 28 décembre 2011 3 28 /12 /Déc /2011 22:27

Jane voulait devenir « quelqu'un ». Agée de 24 ans, elle était déterminée à réussir ses études de droit et à devenir avocate d'entreprise. Rien d'autre ne comptait pour elle. Les autres personnes n'étaient que des pions et des marionnettes qui n'existaient que pour l'aider à atteindre son but. Sa très grande beauté même n'était qu'un simple outil qu'elle utilisait pour obtenir, surtout des hommes, des avantages dans sa progression. Et belle, elle l'était: grande, blonde, la peau blanche, les yeux verts et la poitrine opulente, les fesses charnues, les cuisses pleines, elle faisait tourner toutes les têtes!

 

Malheureusement pour Jane, le destin était en train de tourner.

Jane était comme un démon pour le personnel de la bibliothèque de l'école. Elle faisait des demandes impossibles que le personnel de la bibliothèque avait le plus grand mal à satisfaire, et en retour traitait ses interlocuteurs avec le plus grand mépris. Après six mois de ce traitement, le personnel était prêt à riposter par la vengeance.

«Où sont les livres que j'ai demandé?, s'écria Jane, "Comment vais-je passer mon examen si je n'ai pas mes livres? "

Le jeune homme qui faisait l'objet de son attaque, Tom, resta calme et serein.

«J'ai mis vos livres de côté Melle, dans une cabine spéciale," déclara t-il. «Je ne voulai pas que quelqu'un d'autre mette la main sur vos livres. Venez avec moi, et je vais vous montrer où ils sont. "

Tom conduisit Jane dans une petite pièce à l'arrière de la bibliothèque. Sur le bureau étaient posés le livres qu'elle avait demandé.

"Je pense que vous verrez que c'est un endroit beaucoup plus propice à l'étude », dit Tom, "Vous n'aurez pas beaucoup de distractions ici."

"Je ne sais pas pourquoi vous n'avez pas juste dit que les livres étaient ici !, dit Jane, "Maintenant fichez le camp d'ici! Comment voulez-vous que je puisse étudier dans le calme? "

"Désolé Melle », dit Tom en fermant la porte.

Tom quitta la pièce et alla dans la buanderie adjacente. À partir de celle-ci, il pouvait voir Jane par l'évent. Il sortit un petit flacon de sa chemise, puis sortit d'une cache un masque à oxygène. Il brisa la bouteille sur le côté du mur, à côté de l'évent. Au contact de l'air, le contenu de la bouteille se transforma en fumée qui s'infiltra à travers l'évent dans le pièce où Jane étudiait.

"Qu'est-ce qui se passe?", déclara Jane lorsqu'elle remarqua la fumée qui traversait l'évent . . . juste avant de s'évanouir !

Jane se réveilla quelques heures plus tard. Lorsqu'elle leva les yeux, elle vit Tom.

« Vous semblez vous être assoupie . . . la bibliothèque est fermée depuis plus d'une heure », dit Tom.

«Assoupie?", a déclaré Jane, «Il y avait une sorte de fumée ici, je . . . vais poursuivre tout le personnel de la bibliothèque pour ça! "

«Je ne pense pas que vous allez me poursuivre, ou qui que ce soit d'autre d'ailleurs Jane », dit Tom. "Ce n'était pas de la fumée ordinaire. C'était un puissant médicament qui a neutralisé cette partie de votre cerveau que vous pourriez appeler votre «Libre arbitre». A partir de maintenant, vous serez à la merci de n'importe qui et de tout le monde !. Vous ferez tout ce que l'on vous demandera de faire, . . .quoique cela soit!"

«Qu'est-ce que vous racontez? », demanda Jane. Je me sens un peu groggy, mais je suis en pleine possession de mes capacités. Je vais de vous signaler à la bibliothécaire en chef. "

"Je vois que je vais devoir démontrer les effets complets de cette drogue », dit Tom. "Debout!"

Bien qu'elle n'ait pas voulu suivre les ordres de Tom, Jane se leva.

«J'étais sur le point de me lever et de partir de toute façon, dit Jane, en essayant de cacher le fait qu'elle ne pouvait pas résister à la demande de Tom.

"Oh, vous partirez bientôt d'ici," dit Tom, "mais probablement pas de la façon que vous prévoyez. Déshabillez-vous, Jane. "

«Quoi! Vous êtes fou!", déclara Jane.

Mais, tout en parlant, elle commença à déboutonner son chemisier.

"Si vous pensez que je vais croire à votre histoire, vous êtes ravagé! ", déclara Jane, en enlevant son chemisier et en laissant tomber sa jupe à ses pieds.

«Vous voulez me faire croire que je n'ai plus le contrôle de moi-même? Quelle rigolade! ", déclara Jane tout en défaisant son soutien-gorge et en mettant ainsi ses lourds seins blancs à l'air, exposant à la vue de Tom ses larges aréoles roses et ses grosses tétines qui pointaient facilement.

«Il y a autant de chances de me voir enlever mes vêtements que je folâtre nue à travers le campus », déclara t-elle en faisant glisser sa culotte et en mettant à nu sa chatte aux poils blonds épars qui masquaient difficilement ses grosses lèvres roses.

«Je suppose que votre esprit ne sait pas pas encore ce que votre corps a fait », dit Tom le sourire aux lèvres. "Belle paire de miches que vous avez là Jane !».

«Comment diable pouvez-vous savoir? », dit Jane.

À ce moment, Jane baissa les yeux avec horreur et découvrit sa nudité.

"Oh mon Dieu, qu'avez vous fait?!", déclara Jane alors qu'elle tentait de se couvrir les seins et la chatte.

"Moi, je n'ai rien fait", a déclaré Tom. "Vous avez enlevé vos vêtements toute seule . . . de votre plein grès !. Placez vos bras à vos côtés et arrêtez d'essayer de vous couvrir comme ça. En fait, pourquoi ne pas faire un demi-tour pour moi et ainsi me permettre de mieux admirer votre cul?. "

"Salaud!", à lancé Jane tout en tournant lentement pour donner à Tom une meilleure vue de son corps. «Pourquoi fais-je cela?"

"Vous me semblez un peu plus ouverte aux suggestions que d'habitude », dit en riant Tom. "Allez, retournons dans la partie principale de la bibliothèque, il y a des personnes qui attendent de vous voir. "

«Que voulez-vous dire pervers?», a déclaré Jane, tout en ne pouvant s'empêcher de suivre Tom dans la section principale de la bibliothèque, où environ 10 personnes étaient assises attendant son arrivée. Quand Jane arriva, elle fut accueillie par les huées, hurlements et sifflements.

«Ça marche!", à déclaré Sam, un autre membre du personnel de la bibliothèque, je ne peux pas croire que ce truc a vraiment fonctionné! "

«Vous êtes morts!", a crié Jane. "Attendez que la bibliothécaire en chef découvre cela! "

"Mais je le sais déjà, ma chère, dit Sarah, la bibliothécaire en chef de l'école. «J'ai subi vos accès de colère trop longtemps. Un de mes amis tente de mettre au point un médicament qui aidera les gens à profiter davantage de la psychothérapie. Le seul problème avec ce médicament est qu'il semble avoir un effet secondaire permanent si de fortes doses sont administrées. Si la posologie est assez forte, le médicament détruit la partie du cerveau qui contrôle le libre arbitre. Tout le reste de la personnalité reste identique mais elle devient très sensibles à faire tout ce qu'on demande d'elle. Si mon ami a vu juste, vous êtes maintenant à la merci de tout le monde et n'importe qui peut vous demande de faire ce que bon lui semble . . . Testons de suite! Pourquoi ne pas nous donner un petit spectacle ?. Je veux que vous vous branliez devant nous !"

«C'est tout un tas de bêtises!", à déclaré Jane, alors que sa main s'égarait vers son pubis. "Vous ne pouvez pas faire ce genre de chose!"

« Pourquoi ne pas vous allonger sur la table . . . en écartant bien les jambes afin que chacun puisse regarder comme vous vous secouez le clito? "

«Mon Dieu, ceci est trop humiliant", sanglotait Jane. "S'il vous plaît me faites pas faire cela devant tous ces gens. "

Jane se mit à frotter son clitoris de plus en plus vite avec une main, et à presser ses seins avec son autre main.

«Non, non .. je m'arrête, je vais jouir! S'il vous plaît, s'il vous plaît . . . pas plus", a déclaré
Jane alors que son corps a commencé à entrer dans les convulsions de son orgasme. «Salauds! Je vous ferez regrettez ces horreurs au centuple!"

«Comme vous regrettez d'avoir traité tout le monde ici comme de la merde? », demanda Sarah.
"Très bien, vous pouvez arrêter maintenant, j'ai d'autres choses que je veux essayer de toute façon. "

"D'autres choses?!, s'écria Jane," Non, s'il vous plaît, je suis désolé je vais être plus agréable à l'avenir. "

"Un peu tard pour cela Jane !», dit Sarah. "Il n'y a pas d'antidote à la drogue que vous avez ingérée. Je crains que nous ne pouvions pas changer ce que vous êtes devenue, même si nous le voulions. . . Mais heureusement, personne ici ne le veux ! Quelqu'un d'autre veut suggérer quelque chose à l'esprit de Jane? "

"J'ai une idée", a déclaré Sam. "Je pense que vous avez besoin d'un changement de régime. . .
A partir de maintenant, vous serez accros au sperme. . . On dit que le meilleur moment pour commencer un nouveau régime est de suite. Pourquoi ne pas goûter à ma bite, Jane? ».

Les larmes se précipitant sur son visage, Jane s'approcha de Sam,défit sa fermeture éclair et sortit sa queue. Elle le prit dans sa bouche et commença à le sucer.

"Prends ton temps, et attention à tes dents! », dit Sam. "Dans le cas contraire, nous allons faire de toi une prostituée! »

"S'il vous plaît, s'il vous plaît, giclez dans ma bouche, . . . j'ai besoin d'avoir votre sperme », dit Jane conformément à la suggestion de Sam.

"OK, Jane, ça vient », dit Sam, en éjaculant dans sa bouche. Puis, elle se précipita pour lécher une tache de sperme qui avait raté sa bouche et a atterri sur le plancher de la bibliothèque.

«Ca a bon goût, hein? », dit en riant Sam:« Eh bien, si vous êtes gentille avec moi, vous
pourrez venir à moi pour une dose à n'importe quel moment. "

«Eh bien jeune fille, je pense que nous avons suffisamment de plaisir pour cette nuit», dit Sarah, "Mais avant de vous quitter, je veux vous donner un présent que j'ai fait pour vous. A partir de maintenant, vous le porterez tous les jours. "

Elle rit en tendant un T-shirt rose flashy qui avait, «Vos désirs sont des . . . ordres "écrit sur le devant.

"Mettez votre nouveau T-shirt et votre jupe et rentrez chez vous", a déclaré Sarah. « J'espère pour vous que vous vous habituerez à votre nouveau style de vie bientôt ! "

"J'ai dit que votre t-shirt et une jupe!", à déclaré Sarah, avant que Jane ne commence à enfiler sa culotte. "Laissez vos sous-vêtements ici . . . vous n'en aurez plus besoin maintenant !."

« Je vais tous vous dénoncez ", a déclaré Jane," Et... je me vengerai de vous tous. "

"Nous verrons, ma chère, . . . nous verrons, dit en riant Sarah.

 

Par histoires-erotiques-de-soumission-feminine - Publié dans : L'humiliation de Jane, par Alexis - Communauté : Soumissions féminines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • : femmes Histoires érotiques
  • : "Histoires érotiques de soumission féminine" est le blog des histoires érotiques de soumission de jeunes filles et jeunes femmes (éducation anglaise, dressage, punition, fessées, BDSM, etc)par des hommes ou des femmes dominatrices, écrites par Alexis, administrateur de ce blog. Ce blog se veut aussi le reflet de ses goûts en matière d'érotisme (récits d'autres auteurs, photos, dessins,etc).
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés