Dimanche 22 janvier 2012 7 22 /01 /Jan /2012 22:46

 

"OK, Jane. Tu va déguster salope !  Il n'y a pas de mots pour décrire ce que tu va endurer pour toutes les merdes que tu m'a fait subir depuis ces années ! »

Dennis souriait jusqu'aux oreilles. C'était fantastique! Il venait de terminer l'interrogatoire de Jane
qui venait de lui décrire par le menu son histoire incroyable, avec tous les délicieux détails des traitements dont elle avait été victime.


Tout avait commencé innocemment. Il avait simplement demandé à « soeur » aînée ce qu'elle faisait à la maison à cette heure de la journée. Enfin, sa sœur ainée par alliance, puisque la mère de Dennis s'était remariée avec le père de Jane il y a à peine 3 ans.

 

Jane l'avait vu en entrant et avait essayé d'éviter son « frêre ». Elle savait qu'elle ne pourrait résister à une question directe. La drogue à laquelle elle avait été exposée par le personnel de la bibliothèque de l'école la contraindrait à raconter dans les moindres détails les ignominies dont elle avait été la victime et ce morveux d'à peine 17 ans n'hésiterait pas à en profiter !.

"Premièrement, je veux que tu enlève tous tes vêtements! », dit Dennis en souriant et en se léchant les lèvres.


«Allons, Dennis . . . je suis ta sœur. N'aimerait-tu pas plutôt regarder d'autres filles? »

 

Mais tout en parlant, Jane ne pu empêcher ses mains d'immédiatement commencer à défaire les boutons de sa blouse.

   
Jane vit le regards concupiscents de Dennis, mais n'a  pu s'empêcher d'obéir à son ordre.


"Ce n'est pas drôle, Dennis, je vais te tuer, petit merdeux! Ordonne-moi de m'arrêter! "


"Bien-sûr que non Jane !. En fait, tu va faire un stiptease pour moi!"

 

Dennis tourna la stéréo à fonds dans le salon et s'assit dans le grand fauteuil sur une chaise.

 

Personne n'était à la maison sauf lui et Jane. Il éclata de rire en voyant le visage de celle-ci virer à l'écarlate.


«Pas ici, dans la salle de séjour, Dennis! S'il te plaît!"


"Mais si, ici c'est très bien ! Fais un strip lent et sensuel ! Fais moi démarrer ! . Ne sois pas timide! "

 

Dennis se leva et se dirigea vers la grande baie vitrée. Il ouvrit les stores verticaux, puis fit de même pour les deux fenêtres sur l'autre mur. Il ouvrit ensuite la baie vitrée et retourna s'assoir sur la chaise.

 

Jane avait enlevée sa chemise et la balançait par dessus sa tête. Elle la jeta vers Dennis, puis elle lança ses chaussures en l'air. Elle déboutonna son jean et a commencé lentement à le baisser, tout en  se balançant et en tournoyant.

 

"Que fais-tu, petit monstre! Ferme les stores! Quelqu'un pourrait me voir! "
"Ah oui? Eh bien, pourquoi ne pas simplement aller à l'extérieur en plein milieu de la rue pour finir ton strip-tease! ".


« Non! S'il te plaît! Je-Je suis désolée. Vraiment! »

 

Jane avait déjà commencée à  clopiner vers la baie vitrée ouverte, le jardin donnant sur la rue.


«D'accord, reste ici, mais il vaut mieux être très gentille avec moi pour changer ou tu vas le regretter. Maintenant, continue . . . ».


Jane gémit et a continué, poussant son jeans jusqu'aux chevilles. Elle dégagea ses jambes, puis d'un coups de pied sur le côté de la chambre elle rejeta le vêtement au loin tout en se déhanchant au son de la musique. Elle dégrafa son soutien-gorge. En tirant les sangles, elle garda les bras sur ses seins opulents. Dennis se pencha en avant et lorgna dessus lorsqu'elle baissa les bras, exposant ses deux lourds obus aux larges aréoles roses.


Dennis frappa dans ses mains et cria: «Fais passer ta langue entre tes lèvres et malaxe tes grosses mamelles !"


En dépit d'elle-même, Jane se lécha les lèvres tout en regardant Dennis qui la matait, les yeux exorbités. Elle se mit à se malaxer furieusement les seins et lorsque ses tétines furent dures, elle
commença à baisser sa culotte.


"S'il te plaît, Dennis!" implora t-elle. "Ce n'est pas juste. Tu as eu ta vengeance, maintenant laisse-moi me rhabiller. "


«Tu plaisante! Pour toutes les merdes que tu as faite à mon détriment depuis 3 ans, je devrais te faire faire le poirier à poil au milieu du jardin en rameutant les voisins ! En plus, un tas de gars de mon âge tueraient pour avoir une fille à leurs ordres. Et ce n'est pas parce que tu es ma « sœur » que tu n'est pas une fille !. Je vais avoir énormément de plaisir à te faire faire les pires cochonneries ! Ca va être cool! "


Jane leva ses pieds un à un pour enlever sa culotte. Elle la jeta dans la pièce et se retrouva nue !


"OK, tu peux arrêter de danser", lui dit Dennis. "Allonge-toi sur le sol, sur le dos, jambes bien écartées, aussi largement que possible, puis frotte tes seins et supplie moi de te baiser! »


«Je vais te faire payer pour cela, je le promets!", cracha Jane en s'allongeant sur le sol. Ecartant ses jambes, elle se mit à se pétrir les seins, et supplia son Dennis de la « baiser ».


Dennis profitait de la vue à plein. "Ah ouais, et ne jouit que lorsque je te le dirait ! Ajouta t-il en riant.

 

Baissant son pantalon et son slip, le garçon dévoila une érection d'au moins 20 cm !.


« Mais avant de te ramonner la cheminée, je vais te donner la féssée que tu mérite ! . . . A 4 pattes ! », ordonna t-il.


Jane arrêta de se pétrir les seins.  Elle se leva et se mit en position.


«Demande-moi de tedonner la fessée, Jane ».


"S'il te plaît, donne-moi la fessée Dennis."


Dennis décocha une claque retentissante au cul blanc de Jane qui rougit de suite.

 

«Demande-moi de façon plus agréable. Dis-moi que tu es désolée pour toutes les fois ou tu m'a causé des ennuis. Dis-moi que veux être punie pour  de toutes mes conneries que tu as dénoncé à maman. Dis-moi que tu es désolée, et que je batte ton cul encore et encore! "


Dennis commença à corriger le cul sans défense alors que Jane  le suppliait de la punir. Entre 2 excuses, elle sanglotait !. Ses fesses passaient du blanc au rose. Dennis pouvait voir ses empreintes de mains s'imprimer sur la peau fragile de blonde. Plus elle se tortillait, plus il frappait de bon cœur.  Après au moins 50 gifles, il s'arrêta et agita sa main droite pour la rafraîchir. Jane sanglotait mais continuait toujours de mendier son pardon. Il la repoussa du pied et elle tomba sur le plancher

"OK Jane. Tu va monter à 4 pattes dans la chambre de Papa et Maman et te branler comme la dernière des salopes que tu es! Mais sans jouir ! Pendant 5 minute ! Puis revenir à 4 pattes !»


Jane sanglota et commença à se diriger à 4 pattes vers l'escalier.

 

Dennis ria aux éclats et alla chercher la caméra vidéo.


Environ 5minutes plus tard, Jane apparut de nouveau au sommet de l'escalier. Elle descendit les marches à 4 pattes, seins ballottant sous elle.

 

Dennis avait la caméra vidéo en main et filmait la scène, insistant sur les seins secoués en tous sens et les fesses encore rouges de la raclée reçue.

 

Le visage de la jeune fille était baigné de larmes et ses dents claquaient.


Dennis abaissa la caméra et sourit à sa sœur.


Il allait enseigner à cette chienne une leçon d'humilité.


«Allonge-toi sur le dos . . .  Maintenant, soulève tes fesses aussi loin que tu le peux et ta tête aussi. Je veux que tu essaye de lécher ta propre chatte! Je sais que tu ne peut pas l'atteindre, mais je veux que tu essaye de t-en rapprocher le plus possible. Tire la langue et essaye de la lécher, en gémissant beaucoup "


  Dennis mis l'appareil à nouveau en marche et filma sa sœur se contorsionnant lascivement pour essayer de lécher sa propre chatte. Elle tirait ses cuisses aussi haut qu'elle le pouvait. Dennis fut surpris qu'elle réussisse presqu'à se lécher  les lèvres vaginales ! Sa langue était seulement à six centimètres de sa chatte !. L'intérieur des cuisses de Jane brillaient de mouille et il était évident que la fille était excitée au dernier stade. Elle tremblait de tous ses membres.


"S'il te plaît, Dennis, je suis bout. Je ne peux pas forcer plus ! Je suis tellement excitée que si je ne jouit pas je crois que je vais mourir. Assez ! S'il te plaît! "


  "Non, Jane. Je viens juste de commencer avec toi. Nous avons un long chemin à faire ! Je ne sais pas ce qu'ils t-ont fait à la fac, mais au cas ou la drogue venait à s'estomper, cette vidéo va être mon
assurance que tu fera toujours ce que je veux! Tu vas faire ce que je te dirai de faire pour le reste de ta vie! . . . Mes-toi les doigts dans la chatte et masturbe toi ! . . . Ecarte toi les fesses pour la caméra et dit-moi que tu veux ma grosse bite dans le cul ! »


"Pitié, Dennis! Mes-moi ta grosse bite dans le cul ......"

 

Jane était pratiquement prise de convulsions sur le tapis. Dennis la filma en train de se branler et de supplier pendant une dizaine de minutes puis posa l'appareil photo et pris le téléphone en main.

"Salut Steve. Dennis. Tes parents sont bien absents jusqu'à dimanche? Ouais, je sais. Surprise partie! Appelle certains de tes amis  . . . Je viens te rendre visite avec ma sœur . . . Ouais, je sais que c'est un trou du cul, mais elle va se réveller sous un autre jour, je te le promets ! Tu ne vas pas le croire! OK, au revoir. "


Dennis raccrocha le téléphone et lorgna sur sa sœur pathétique.


Jane l'avait surpris une fois en train de se branler avec un magazine Hustler en  main. Il pensait que la maison était vide et a été se coucher au lit nu après avoir pris une douche. En le surprenant, elle se mit à rire à gorge déployée. Le pire était qu'elle l'avait dénoncé à leurs parents en leur donnant le magazine! Quelle merde! Dennis avait enfin l'occasion de se venger !


Dennis ordonna à Jane de s'arrêter, de sortir dans le jardin sans récriminer et d'entrer dans la niche du chien tout en laissant son cul sortir de la niche. Heureusement pour elle, le chien était en balade.

 

« Une fois en position, branle-toi de nouveau comme la dernière des salopes! ».


Avec un mélange de peur et de haine dans les yeux, Jane le foudroya du regard puis a commencé à ramper à travers la cuisine vers la baie vitrée. Elle rampa ensuite sur la pelouse fraîche et se diriga vers la niche.

Dennis éclata de rire en voyant son cul rose qui sortait de l'ouverture de la niche.


Il se fit un sandwich et se servit un verre de lait et s'assit sur le porche et la regarda se branler. 

 

Après une dizaine de minutes, il se leva.


«Comment vas-tu, Jane? ».


«Pitié, Dennis. Pas ici, dans la cour. S'il te plaît!"


"Sors de là, Jane."

 

Il sourit et se pencha afin de mettre le collier du chien autour du cou de Jane. Il tira sur la laisse afin de faire sortir Jane.


«Alors, tu as peur d'être vue, hein?  . . . Monte sur le toit de la niche. . . Voilà  . . .  Non, dans l'autre sens. Une jambe de chaque côté du toit . . . ton visage vers la maison de façon à ne pas voir si quelqu'un te regarde de la cour  ou non. "


Il attacha la laisse sur le côté de la niche, se redressa et pinça le cul de Jane à quelques reprises.

« Colle ta poitrine contre le toit de la niche ! . . . Oui, comme ça, un nichon de chaque côté . . . Creuse bien le dos !  . . . Cul bien en l'air ! . . . Et masturbe toi avec la main droite, mais sans jouir ! »

 

Le corps de Jane fut rapidement au bord du plaisir malgré la honte et la crainte d'être vue par un voisin.

 

Pendant que Jane se masturbait avec énergie, Dennis lui décochait de grandes claques sur les fesses.

 

« Bien Jane ! Continue jusqu'à ce que je te dise d'arrêter. Aboie comme la bonne chienne que tu es aussi ! »

 

« Woof! Woof ! », s'écria Jane, morte de honte, mais ne pouvant faire autrement que d'obéir.

 

Dennis éclata de rire tout en continuant de lui claquer les fesses, maintenant passées au rouge vif.

 

Le supplice de Jane dura un bon quart d'heure. Ses lèvres vaginales étaient enflées et trempées de plaisir, mais elle ne pouvait jouir. Ses gros seins pendaient et tremblotaient de chaque côté du toit. Ses fesses étaient passées au pourpre et lui faisaient extrêmement mal. Douleur et plaisir retenu étaient tellement mêles qu'elle se sentait sur le point de s'évanouir.

 

Dennis cessa brutalement de la fesser et reprit sa caméra vidéo pour refaire quelque minutes de film.

« Pité Dennis ! », supplia alors Jane, « je ferai ce que tu veux, mais ordonne moi de jouir et d'arrêter! . . . pitié »

 

« Pas tout de suite ma belle ! Mais tu peux arrêter de te branler et descendre en restant à 4 pattes . . . la position te va si bien ! »

 

Jane descendue de la niche, Dennis reprit la laisse en main et la ramena à la maison.


Une fois à l'intérieur, il se tint devant elle et a lentement commencé à enlever son pantalon. Jane savait ce qui allait arriver et elle a commencé à sangloter. Dennis tira son slip sur ses chevilles et se tint devant elle, la queue à la verticale !


«Je pense que tu sais  ce qu'il faut faire avec cette partie de mon anatomie, Jane. Donne-moi une bonne pipe ma  jolie ! »


Jane releva la tête jusqu'à ce qu'elle soit seulement à un centimètre de la pointe de la queue. Elle renifla un peu et colla le bout de sa langue sur le gland. Dennis frémit un peu pour commencer, mais brutalement la bouche de Jane aspira à sa verge en entier. Il en eu les genoux coupés ! Il s'assit sur la chaise et Jane rampa pour se rapprocher et reprit la queue à nouveau en bouche. Elle se mit à sucer comme une forcenée tout en lécahnt le gland avec sa langue. Dennis la saisit par les cheveux et se mit à respirer par saccades. C'éatait la 1ere fois qu'il était sucé de la sorte !


Jane méprisait ce qu'elle faisait,mais ne pu s'empêcher de donner le meilleur d'elle même. Elle éprouva même un peu de fierté perverse d'être en mesure de faire trembler et haleter ce morveux de Dennis. Elle utilisa une main pour caresser les boules du garçon tandis que sa bouche continuait de siphonner la queue. Sa tête pistonnait d'avant en arrière avec énergie. Les yeux de Dennis étaient fermés par l'extase.


Enfin elle  sentit la verge se raidir. Elle accéléra encore le rytme  et Dennis ne pu s'empêcher de cracher son sperme au fonds de sa gorge à grosses giclées. Elle tenta d'avaler tout le liquide. Quand Dennis eu enfin terminé de se vider les bourses, il ouvrit les yeux et regarda à ses pieds.


Il constata que du sperme maculait ses cuisses et le sol.


«C'était génial Jane! Tu es un véritable aspirateur à bite ! Tu vas devoir me faire ça tous les jours! Mmmmmmmmmm! ", commenta Dennis en se léchant es lèvres.

 

« Termine ton travail en léchant tout ce sperme ma salope ! »

 

Brisée, Jane obtempéra en lui léchant les cuisses puis le carrelage.


Une fois qu'elle eu terminée, il la repoussa en arrière, puis se leva et regarda sa montre.


"Nous devons faire vite, Jane. Nous sommes censés être à la maison de Steve dans une quinzaine de minutes ! »

Dennis enfila ses sous vêtements puis ses vêtements et dit à Jane de s'habiller.

 

« Va mettre ton tailleur crème qui te va si bien . . . sans rien dessous ! . . . et tes souliers blancs à haut talons ! »

 

Jane monta dans sa chambre et redescendit au bout de quelques minutes.

 

Elle était vêtue d'une magnifique veste crème au large décolleté en V qui dévoilait largement son opulente poitrine, et d'une mini jupe qui lui tombait à mi cuisses. Ses souliers blancs à hauts talons de 5 cm rehaussaient sa cambrure et l'obligeait à redresser encore ses seins qui faisaient figure d'obus !

 

« Dennis, pitié, je ne peut pas sortir comme cela ! »

 

« Mais si, mais si ! », dit Dennis en riant. A chaque fois qu'il avait vu Jane dans cette tenue, il l'avait imaginé sans rien dessous. Voilà qui était fait !

 

« Mais je comprends ta détresse ! . . . cette mini jupe trop longue dénature la tenue ! Tu la fera raccourcir pour qu'elle t-arrive au quart de cuisse ! », ordonna t-il en éclatant de rire

 

Ceci dit, il décrocha la laisse, mais laissa le collier de chien au cou de Jane.


  "Allons Jane. Steve et ses amis nous attendent ! Tu va leur faire un effet bœuf !"


Ils quittèrent la maison. Dennis souriait avec malice en constatant les joues de Jane virer au rouge.

 

« Balance mieux du cul ! », lui susurra t-il à l'oreille.

 

Par histoires-erotiques-de-soumission-feminine - Publié dans : L'humiliation de Jane, par Alexis - Communauté : Soumissions féminines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • : femmes Histoires érotiques
  • : "Histoires érotiques de soumission féminine" est le blog des histoires érotiques de soumission de jeunes filles et jeunes femmes (éducation anglaise, dressage, punition, fessées, BDSM, etc)par des hommes ou des femmes dominatrices, écrites par Alexis, administrateur de ce blog. Ce blog se veut aussi le reflet de ses goûts en matière d'érotisme (récits d'autres auteurs, photos, dessins,etc).
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés