Mardi 31 janvier 2012 2 31 /01 /Jan /2012 17:18

Chapitre 6

 

Jane sursauta lorsqu'elle entendit la sonnerie du téléphone.  Entre l'humiliation qu'elle avait vécue à l'Université et celle qu'elle avait subie par son demi-frère, elle ne savait plus vraiment à quoi s'attendre.

 

Depuis son retour de chez Steve, la veille, elle était harcelée d'appels téléphoniques des amis de Dennis qui étaient présents, qui avaient pu la mater et la baiser à loisir! Tous les garçons ne souhaitaient que de la revoir pour à nouveau pouvoir se faire sucer et pouvoir la fourrer! Heureusement, les garçons se contentaient de lui demander si elle voulait bien sortir avec eux sans lui donner d'ordre explicite. Elle pouvait donc refuser sans problème.

 

Dennis avait au moins eu la décence de garder pour lui son point faible!

 

Mais le téléphone sonnait à nouveau.

 

"Bonjour" dit-elle en tremblant.

 

"Salut .. Jane?"

 

"Oui?"

 

"Salut Jane. C'est Dave St-James. Tu ne te souviens probablement pas de moi . . . ?"

 

"Non. Désolé.", répondit-elle.

 

"Oh," a déclaré Dave défait. «Nous étions dans les mêmes classes à l'école secondaire. Tu te souviens?"

 

Jane essaya de se rappeler. Ce nom semblait familier. Puis, elle se souvins! « Oh oui », dit-elle.

 

 «Davie, non? Nous étions dans la même classe en études anglaises et sociales.»

 

"Ouais," a dit Dave, en tressaillant, car il essayait d'oublier ce surnom. «Jane, j'ai pensé que nous pourrions sortir voir un film ou quelque chose .."

 

«Davie . . . », dit-elle.

 

«C'est Dave",corrigea t_il.

 

«Dave», dit-elle automatiquement. «Je ne me sens pas bien en ce moment, donc je ne pense pas que c'est une bonne idée. D'ailleurs, je ne vous connaissais pas très bien à l'époque . . ."

 

Voilà, se dit-elle. Réaffirmer sa volonté!

 

«Je suis désolé que tu ne te sente pas bien," a dit Dave. "Mais je sais que si tu sort, tu te sentira mieux. Maintenant, . . ."

 

«Écoutez, je ne veux rien avoir à faire avec vous! Vous étiez ennuyeux à l'école secondaire et vous l'êtes encore aujourd'hui! Adieu!"

 

Elle était sur le point de claquer le récepteur quand elle entendit: "Ne raccroche pas le téléphone!"

 

Son bras est resta figé en l'air. Peu importe ce qu'elle voulait faire, elle ne pouvait pas raccrocher le téléphone.

 

"Jane? Jane vous êtes toujours là? Répondez-moi!"

 

Elle a mis le récepteur  sur son oreille. "Ouais, je vous entends, salaud! Et quand je . . ."

 

"Tais-toi, dit-il. Puis, après une minute de silence, Dave a continué. "Maintenant, tu me tutoie! Je viens te chercher dans une heure. Porte quelque chose de très sexy. Tu appréciera beaucoup d'être avec moi, Jane. Si quelqu'un te demande où tu vas, réponds lui . . . Je vais passer du bon temps avec Dave St . James!, Tu as compris?"

 

« Oui . . . » dit-elle. Mais elle voulait en dire davantage. Beaucoup plus! «Oui, tu es un pourri , un bâtard! Et si je n'avais pas cette putain de chimie en moi qui a emportée mon putain de libre arbitre . . . je voudrais que toi et tous les autres gars qui m'ont baisé soient enculés de force comme des pédés! »

 

"Bon. Maintenant, quand je dis" au revoir "tu peux raccrocher le téléphone et te préparer. Compris?"

 

"Oui .."

 

«Bon. Je passe te prendre dans une heure. Bye!"

 

Elle claqua le téléphone en criant des obscénités.

 

« Sale merde! Et putain de Dennis qui a vendu la mèche! Salopard! »

 

Une heure plus tard, elle descendit l'escalier. Fidèle à la consigne de Dave, elle s'était douchée et habillée d'une blouse blanche sans manches et d'une mini-jupe en cuir noir, qui laissait nues ses jambes galbées. Elle s'était également chaussée se souliers noirs haut talons qu'elle détestait, mais savait particulièrement sexy.

 

"Jane?", l'interpella sa belle-mère lorsqu'elle arriva au pied de l'escalier. «Tu sors, ma chérie? »

 

«Oui, Je vais passer du bon temps avec Dave St . James!", répondit Jane avec enthousiasme, même si toutes les fibres de son être lui hurlaient le contraire.

 

"Oh!" dit sa belle-mère, choquée de cette révélation. "Eh bien . . . amuse-toi bien alors."

 

Jane a couru hors de la maison. Elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre lui pose des questions et d'être obligée de répondre. Dave était déjà là à l'attendre dans sa vielle Plymouth Horizon.

 

Jane se souvenait de Dave comme un eunuque boudiné, un garçon qui la suivait partout comme un chiot malade d'amour. Bien sûr, elle ne voulait rien à voir avec un tel loser. Il était boutonneux et rachitique. Très peu de choses avaient changé depuis lors. Il était toujours rachitique, mais son acné était remplacé par un front dégarni. De toute façon, dans l'esprit de Jane, il était toujours un loser.

 

"Salut Jane," a déclaré Dave comme il se penchait pour lui donner un baiser.

Jane l'évita et se dirigea vers le côté passager de la voiture.

 

Dave a ouvert pour lui permettre de monter et elle se laissa tomber sur le siège. Elle a essayé de froncer les sourcils, mais parce que Dave lui a dit qu'elle allait beaucoup aimer d'être avec lui, elle garda le sourire et lui présenta l'illusion du contentement.

 

"Alors, où allons-nous?" dit-elle gaiement.

 

"Eh bien, je pensais qu'un film serait sympa . . . Que pense-tu?"

 

"Non!" dit-elle avec son sourire faux. "S'il te plaît .. un endroit tranquille .. ok? S'il te plaît? Ensuite, tu pourra faire ce que tu veux de moi. Je veux juste que cela se fasse discrètement!"

 

«Je ne crois pas Jane », répondit Dave avec le sourire. "Rappelle-toi ce que tu as dit à tes amies de moi à l'école secondaire? Tu as dit, je cite . . . Je ne voudrais pas sortir avec lui s'il était le dernier survivant sur Terre! Je préfère mourir que d'être vue avec lui! . . . Fin de citation. Tu ne pensais pas que j'avais entendu? Tu as certainement parlé assez fort à la cafétéria pour que chacun soit au courant à propos de mon béguin pour toi. Eh bien, je vais faire savoir à tous que toi et moi, nous sortons ensembles. Et le premier endroit où nous allons être vus est le Cineplex au centre commercial. "

 

«Non », dit-elle, toujours souriante. «Regarde, je suis désolée, ça va? J'ai été une chienne à l'époque, c'est vrai. Tu n'as pas besoin de me faire ça .. s'il te plaît! S'il te plaît .. Je vais ... je vais te  laisser me baiser par tous les trous!  Il suffit de ne pas me sortir en public comme ça! "

 

"Pourquoi ne pas me donner un avant-goût de ce qui est à venir?", dit Dave en tournant dans une ruelle et se garant. "Déboutonne ta blouse et laisse-moi voir ce qu'il y a en dessous."

 

«Oh mon dieu . . .", dit-elle. Une larme a commencé à couler alors qu'elle continuait de sourire en déboutonnant sa blouse afin de dévoiler sa poitrine enserrée dans un soutien-gorge de dentelle blanche.

 

"Permets-moi de te parler un peu de ce que j'ai vécu", a déclaré Dave en jetant un coup d'oeil à ses seins. "Que dirais-tu de tirer ta jupe vers le haut et de te frotter la moule à travers la culotte? Comme je le disais .. Oui, tu savais que j'étais amoureux de toi . . . Et tu le savais car tu m'as fait faire des choses bien stupides! J'ai porté tes livres pour toi, et même je t'ai aidé pour les questions sur lesquelles tu séchais. Rappelle-toi ces petits papiers ou tu me demandais les réponses à l'examen!"

 

Jane a commencé à gémir de plaisir en se frottant la vulve à travers sa culotte de dentelle, vulve qui commença à mouiller.

 

"Sais-tu avec combien de femmes j'ai été depuis?", lui a t-il demandé. "Trois. Et chacune d'elle était comme toi: une chienne gâtée qui pensait être le nombril du monde! Chacune d'entre-elles a sauté sur ma vie, c'est enroulée autour, et en fait un véritable enfer, tout comme toi toutes ces années! "

 

"MMMMMM ..." Jane a commencé à trembler  en sentant l'orgasme l'envahir.

 

"Arrête de te frotter », dit Dave. "Et reboutonne ta blouse»."

 

"Ce n'est pas de ma  faute si tu as été traité si mal. C'est ton problème, pas le mien."

 

«C'est là que tu as tort », dit-il avec un sourire. "Tu étais la première fille que j'ai aimé. Si tu m'avais traité avec respect et dignité et pas utilisée comme tu l'as fait, j'aurai pu avoir confiance en moi et demander aux autre jeunes filles de ne pas me traiter comme de la merde. Mais chaque fois que je trouve une belle femme, elle se révèle être juste comme toi: arrogante, égocentrique, et égoïste. Elles veulent se servir de moi pour ce que je peux leur donner, et lorsqu'elles l'obtiennent, elles me jettent aux ordures. Eh bien maintenant toi et moi, nous allons sortir, tout comme je l'ai voulu toutes ces années. . . et en plus, je te baiserai tout de même par tous les trous!"

 

Dave redémarra, roula quelques minutes et gara la voiture devant le Cineplex. L'ancien cinéma n'avait que deux films en cours de projection .. "USS Alabama" avec Denzel Washington et "Showgirls" avec Elisabeth Berkley. Jane devina rapidement ce que Dave allait l'emmener voir.

 

"Maintenant, voici les règles Jane", dit Dave une fois la voiture garée. "Tu ne pourra que chuchoter. Tu t-accrochera à moi comme si tu étais ma petite amie, et peu importe ce qui se passera, tu te montrera toujours volontaire et enjouée. Maintenant, nous allons voir notre film. "

 

Jane ne pouvait pas croire à quel point cette situation était humiliante pour elle, non seulement d'être vue avec un tel loser, mais aussi de sortir avec lui pour voir un film aussi nul que "Showgirls!" D'une certaine façon, elle saurait préférée passer une nouvelle soirée à se faire baiser encore et encore par  les amis de Dennis. Elle pria pour que personne ne la reconnaisse.

 

"Jane . . . Salut!"

 

Le pire arrivait.

 

Elle venait d'être repérée par Kelly et Keith. C'était des amis d'études secondaires. Kelly, avec son joli visage et les cheveux roux noués en queue de cheval, et Keith, le capitaine blond de l'équipe de football collégial. Le couple parfait . . .

 

"Oh non . . .", murmura Jane à voix basse. "S'il te plaît Dave, ne me laisse pas . . ."

 

"Salut," a déclaré Dave, saluant le couple à mesure qu'il approchait. Kelly n'arriva pas à cacher à quel point elle était rebutée de voir Jane au bras d'un loser comme Dave.

 

"Jane, cela fait un moment", a dit Kelly. "Comment vas-tu?"

 

«Très bien », dit-elle dans un murmure.

 

"Elle a un peu froid», a déclaré Dave avec un sourire. "Vous savez ce que c'est . . . un bain de minuit dans un lac froid fait parfois cet effet."

 

Kelly et Keith riaient, mais Jane ne pu que rougir de honte. "Eh bien, nous devons y aller. Notre film est sur le point de commencer et nous ne pouvons pas le manquer. Vous savez, Jane a toujours voulu voir Showgirls".

 

Les yeux de Jane sortirent de leurs orbites. "Non, je n'ai pas . . . !" murmurait-elle. Mais ils ne pouvaient l'entendre.

 

"Vraiment?" dit Kelly avec de grands yeux. "Eh bien, c'est bon de te voir Jane .. appelle-nous quand  . . ."

 

"Je vais ..", dit Jane à voix basse. Même si elle savait que Kelly ne voudrais plus lui parler.

 

 

Le film fut exactement ce qu'elle en attendait: un navet. Mais ce n'était pas pour le film que Dave l'avait amenée au cinéma.

 

Dave se pencha vers Jane. "Je veux que tu commence à te frotter à nouveau, mais sans jouir."

 

Jane a commencé à se branler. Dave ne se souciait plus du film, il admirait Jane jouer avec elle-même. Il pointa son entrejambe avec un doigt. "Tu sais ce qu'il faut faire », dit-il.

 

Jane secoua la tête.

 

"Ai-je vraiment besoin d'explication?".

 

Elle secoua la tête, et résignée, a penché sa tête vers l'entrejambe de Dave. Elle détacha sa ceinture, puis son pantalon, puis sortit sa queue de son slip. Elle n'était pas bien grosse, mais cela n'avait pas d'importance pour elle à ce point. Elle avait baisée et aspirée tous les types de bite dans un court laps de temps, et elle était encore accro au sperme, même si elle a obtenu se "dose" journalière de Dennis en se levant ce matin.

 

«Oh mon dieu, c'est très bien», murmura Dave lorsque Jane prit sa verge en bouche. "J'ai toujours voulu une pipe comme celle que tu me donnes . . ."

 

"SSHHHH!", leur lançaient des spectateurs.

 

Le cinéma était presque vide. Le film tirait sur sa fin. Mais il y avait tout de même quelques personnes: des hommes uniquement.

 

"Arrête de me sucer», lui dit-il. «Je veux que tu ailles voir tous les gars de la salle et que tu leur propose une pipe d'enfer! S'ils disent oui, tu leur donne le meilleur travail dont tu es capable."

 

"S'il te plaît, non, elle lui dit tout bas. S'il te plaît, ne me fais pas cela .."

 

Mais il était trop tard pour elle. Elle se leva de sa chaise et se dirigea vers l'homme le plus proche de son siège. Sans même y penser elle a chuchoté dans son oreille. "Je tiens à vous sucer  . . ."

 

Le gars de 42 ans n'a rien dit. Il a juste hoché la tête et pointé vers le bas à son entrejambe. Jane se mit à genoux et a ouvert son pantalon. Elle a sortie sa bite, un engin visiblement de belle taille, et la secoua pour la faire durcir, puis elle l'avala. Elle voulait sucer rapidement et en finir au plus vite, mais elle dû prendre son temps et lui donner le meilleur travail qu'elle pouvait faire.

 

Quelques minutes plus tard, elle sentit la verge se raidir, sur le point d'éjaculer. Elle pompa avec plus de force, travaillant tout spécialement le gland congestionné, puis aspira tout le sperme qui gicla dans sa bouche.

 

Elle  se dirigea vers l'homme à côté. Elle a chuchoté son offre à l'homme. Il n'a rien dit. Quand elle a répété son offre, l'homme secoua la tête. Jane a poussé un soupir de soulagement et se déplaça vers l'homme suivant.

 

Le troisième homme était un vieux monsieur. Peut-être dans la soixantaine avancée. Jane ne pouvait pas voir trop bien qui il était.

 

"S'il vous plaît ..", a t-elle chuchoté dans son oreille, «permettez-moi de vous sucer."

 

Puis, quand l'homme se tourna son cœur se serra. C'était Frank Rizzo, son professeur d'anglais au lycée!

 

Oh mon dieu, non, se dit-elle. S'il vous plaît, mon dieu, faîtes qu'il ne me reconnaisse pas. S'il vous plaît ..

 

Monsieur Rizzo sourit. "Bonjour Jane. J'ai bien entendu . . . vous me proposez une pipe?"

 

Jane rougit en hochant la tête.

 

"Voyons voir ce que vous savez faire."

 

Jane ne pouvait pas croire que c'était l'homme qui avait contribué à lui donner des conseils à l'école secondaire, et qui maintenant ouvrait sa braguette et sortait sa bite ridée à sucer! Elle pouvait se rappeler toutes les fois qu'il lui l'avait conseillée sur la façon d'entrer en Université. Tous les compliments qu'il lui a donné pour son travail.

 

"Oh oui . . . Jane . . .", murmura-t-il, en posant ses mains sur le dessus de sa tête.

 

Il n'a pas fallu longtemps pour qu'il éjacule. Le goût était vicié, presque aussi vieux que lui. Jane voulait partir, mais il a saisi son bras.

 

« Appelez-moi bientôt », dit-il avec un sourire. "Nous parlerons . . . à propos de l'ancien temps .."

 

Jane, encore sous le choc, à tout simplement hoché la tête. Une nouvelle consigne. Une autre chose qu'elle aurait à faire.

 

Il n'y avait personne d'autre dans le cinéma. Elle retourna donc à son siège à côté de Dave. Le film était presque terminée.

 

"As-tu sucé beaucoup de gars?", demanda Dave.

 

«Deux », répondit-elle avec son sourire faux.

 

Dave ouvrit à nouveau son pantalon.

  

"Eh bien, montons le score à trois!"

 

Par histoires-erotiques-de-soumission-feminine - Publié dans : L'humiliation de Jane, par Alexis - Communauté : Soumissions féminines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • : femmes Histoires érotiques
  • : "Histoires érotiques de soumission féminine" est le blog des histoires érotiques de soumission de jeunes filles et jeunes femmes (éducation anglaise, dressage, punition, fessées, BDSM, etc)par des hommes ou des femmes dominatrices, écrites par Alexis, administrateur de ce blog. Ce blog se veut aussi le reflet de ses goûts en matière d'érotisme (récits d'autres auteurs, photos, dessins,etc).
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés