Samedi 7 février 6 07 /02 /Fév 21:21

Chapitre 5b Tammy fait du shopping au centre commercial : shopping à la boutique de chaussures.

A l'entrée de la boutique de chaussures, elles virent l’amie de Gwynn, Ambre,  la propriétaire de la boutique.

"Ambre, c’est si bon de te revoir.", lança Gwynn en lui faisant la bise.

"Toi aussi Gwynn. Je dois partir, mais ma jeune vendeuse Kelli est là et va s’occuper de toi.", répondit l’amie de Gwynn en se tournant vers Tammy, debout, docilement à côté de sa tante.

"Donc, c’est là ta petite nièce lesbienne. Tu es certaine qu’elle est bien lesbienne?", demanda la vendeuse.

Tammy se demanda comment est-ce que cette femme savait qu'elle était lesbienne. Elle ne l’était pas ! Elle voulait le dire, mais sa tante prit la parole de suite.

"Oui, une lesbienne comme sa mère. Elle est prête pour ses essayages. Et pour ce que nous avons prévues, il suffit d'attendre pour mon texto."

"Merveilleuses nouvelles ! J’attends avec impatience les résultats et la nouvelle relation que cela va créer." Les deux femmes éclatèrent de rire, s’embrassèrent à nouveau et se séparèrent. Tammy avait écouté mais ne comprit pas ce dont elles avaient parlé. Tout ce qu'elle savait, c’était que si sa tante était impliquée dans quelque chose, ça ne pouvait pas être une bonne chose.

C’est alors qu’une jeune fille sortit de la remise et entra dans la boutique en portant une pile de boîtes à chaussures qu’elle fit tomber en trébuchant.

"Merde!", s’exclama la jeune fille, avant de porter sa main à sa bouche.

"Désolée."

Gwynn jeta un regard désapprobateur vers la fautive. L’adolescente était habillée d’un uniforme de vendeuse, pantalon et chemiser, de couleur crème. Elle avait des cheveux bruns raides et était assez mignonne. Gwynn releva tout cela et aussi que la jeune fille était un peu trop plate pour ses goûts, mais son amie Amber aimait les filles minces et plates qui faisaient petites filles. Gwynn pour sa part appréciait les femmes avec une belle paire de seins et des formes sensuelles. Sa petite Tammy était bien dotée pour une ado de 16 ans.

Gwynn tourna son regard vers Tammy.

"Tammy chérie, vas aider cette pauvre fille à ramasser ses chaussures."

Tammy alla jusqu'à la jeune fille et se mit à genoux avec précaution afin que sa jupe ne remonte pas trop et ne dévoile ses fesses nues. Elle prit une boîte et la posa sur la pile que la jeune vendeuse avait reconstituée.

Kelli et Tammy se regardèrent.

"Merci", dit la jeune vendeuse d'une voix calme.

"De rien.", répondit Tammy d'une voix calme, presque identique.

La jeune fille se releva et déposa les boîtes à chaussures sur le comptoir.

Puis, elle se tourna vers Gwynn et Tammy.

"Puis-je vous aider?", dit-elle.

"Oui, vous pouvez. Ma nièce Tammy a besoin de nouvelles paires de chaussures. Nous venons de jeter toutes ses chaussures de petites fille donc elle a besoin de plusieurs paires. J’aimerais une paire de sandales, de belles chaussures de sport, des chaussures d’appartement, et des souliers hauts talons et j’aimerais ne pas perdre beaucoup de temps.", dit Gwynn d'un ton dédaigneux.

"Oui Madame", répondit Kelli.

"Oh mon Dieu", pensa Gwynn, "elle va être parfaite pour Amber".

Kelli indiqua à Tammy ou s’asseoir et apporta quelques paires de chaussures pour les essayer. Tammy s’assit et essaya en vain de garder ses jambes bien fermées et sa jupe tiré aussi bas que possible, mais c’était sans espoir. Malgré tous ses efforts, la jupe minuscule remonta de quelques centimètres le long de ses cuisses et elle sentit les lèvres de sa chatte toucher le coussin en sky du siège. Elle paniqua, ses mains tendues sur l'ourlet de la jupe, tirant tellement vers le bas que la jupe descendit en dessous de ses hanches, mais au moins c’était mieux que de laisser la vendeuse voir quoi que ce soit. Tammy était mortifiée!

Alors que la jeune vendeuse voulait lui mettre une chaussure au pied pour l’essayer, Tammy essaya en vain de garder ses jambes étroitement serrées. Mais quand Kelli s’agenouilla devant elle et glissa une chaussure à un pied, cela s’avéra impossible. Ses jambes durent s’écarter légèrement pour permettre à la jeune fille de passer la chaussure. Elle garda ses jambes serrées autant qu'elle le pouvait, mais quand Kelli ramena la paire de chaussures de sport l’inévitable se produit.

Kelli insista pour lier les lacets de la paire de tennis et tira le pied de Tammy sur son genou. Le mouvement força les jambes de Tammy à s’écarter très légèrement, juste assez pour un aperçu entre ses cuisses. Les yeux de Kelli tombèrent sur les lèvres humides du vagin de Tammy ... Elle ne put dans un 1er temps croire à ce qu’elle voyait : la jeune fille ne portait pas de culotte ! Soudain son cœur se mit à battre plus rapidement et sa bouche devint sèche.

Elle avait du mal à se concentrer pour regarder vers la paire de tennis et nouer les lacets. Pendant ce temps Tammy se mordait la lèvre et priait pour que la vendeuse ne s’aperçoive pas qu’elle avait la chatte à l’air.

"S’il vous plaît, s’il vous plaît, oh s’il vous plaît mon Dieu, ne laissez pas son regard aller sur ma chatte, s’il vous plaît ... ", ne cessait-elle de répéter dans sa tête.

Mais il était déjà trop tard : Kelli avait découvert le pot aux roses. Elle lâcha la jambe gauche de Tammy et a pris sa jambe droite, cette fois en se déplaçant vers la droite afin d’écarter un peu la jambe de l’adolescente et lui donner ainsi une meilleure vue du sexe de la jeune fille. Elle ne put maitriser son expression et ses yeux qui s’écarquillèrent à la vue de la jeune chatte exhibée et elle sentit un picotement dans sa propre chatte, signe que la scène l’excitait.

C’est alors que Gwynn intervint.

"Êtes-vous en train de regarder la chatte de ma nièce ?!"

Kelli réalisa soudain qu’elle avait été prise sur le fait.

"Oh ... mon, non, non je suis euh ...", bredouilla-t-elle en lâchant la cheville de Tammy.

Tammy referma ses cuisses et fixa des yeux de biche apeurée sur sa tante.

"Et bien, la vue ne vous plait pas ? C’est une chatte trop laide?"

"Non, madame, je veux dire oui madame, je ne veux pas ..."

"Est-elle laide?"

"Non Non Non elle est belle.", dit Kelli en rougissant.

"Oh la chatte est laide alors ?",  ajouta Gwynn en faisant un pas vers la Kelli.

"Oh non je ne veux pas dire que, je ... non ..."

"Elle n’est pas laide? Alors dites-le !"

"Dire quoi madame ?"

"Dites-lui ce que vous pensez de sa chatte !"

"Je euh ... quoi?"

"Vous étiez en train de reluquer la chatte de ma nièce, je pense que vous devriez la remercier et lui dire ce que vous en pensez.", expliqua Gwynn en faisant un nouveau pas vers la vendeuse.

Gwynn était maintenant juste à côté de Kelli. Elle mit sa main sur la tête de la jeune fille et se tourna pour faire face à Tammy.

"Son nom est Tammy."

"... Tammy . . . Tammy vous, euh, vous avez une jolie chatte."

"Bien ! Maintenant Tammy que dis-tu quand quelqu'un te complimente aussi gentiment ? "

"Merci", déclara Tammy docilement. C’était horrible ! Ou sa tante voulait-elle en venir? Elle baissa la tête, résignée.

"Vous avez sans aucun doute remarquée quelque chose dans l’attitude de ma nièce. Sa tenue de salope, le fait qu’elle ne porte pas de culotte . . . . Je suis gênée de l'avouer, mais c’est un fait bien connu . . . elle est lesbienne.", dit Gwynn.

Tammy réagit presque comme si elle venait de recevoir un coup à l'estomac : elle venait de comprendre que c’était le début d'une nouvelle humiliation pour elle aux mains de sa tante. Elle commença presqu’à pleurer, mais se retint, certaine que les larmes ne ferait qu'empirer les choses.

"Elle est gay?", s’exclama Kelli en regardant Gwynn.

"Eh bien, son gynécologue et du son psychologue ont diagnostiqué des tendances homosexuelles graves. Elle a probablement déjà fantasmé de vous faire l'amour !"

"Vraiment ?!". Kelli regarda Tammy avec de grands yeux et se redressa.

«J’en ai bien peur, il n'y a rien que nous pouvons faire, j’essaie juste de garder sa libido au sein de certaines limites de bienséance, mais c’est difficile car c’est une fille très sensuelle. Elle a de gros besoins sexuels !».

"Donc, vous pensez qu'elle est excitée en ce moment?"

"Oh oui ! Elle l’est quasi en permanence !"

"Pensez-vous, comme peut-être qu'elle avait ... je ne sais pas ... veux ... vous savez."

"Oh ! Vous êtes une coquine Kelli !", sourit Gwynn. «Je suis certaine de deviner ce que vous avez à l'esprit ! "

Puis se tournant vers Tammy

"Tu trouves Kelli à ton goût Tammy ? "

Tammy ne pouvait pas croire à la conversation qu’elle entendait. Elle leva les yeux vers sa tante pour répondre. La fessée brutale qu'elle avait reçu était encore dans son esprit, en fait, ses fesses lui faisaient encore mal. Elle regarda la vendeuse et répondit : "Oui ma tante."

"Tu l’embrasserais si elle était d’accord?"

"Oui ma tante."

Kelly éclata de rire et mit sa main à sa bouche.

Gwynn se plaça derrière Kelli et se pencha au-dessus de l'épaule de la vendeuse.

"Tu veux lui sucer ses mamelons?"

"Oui ma tante.". Que pouvait faire Tammy sinon obéir ? Désobéir à sa tante lui apporterait douleur et une humiliation encore pire à coup sûr. Elle se résigna à son sort . . .  s’humilier.

La bouche de Kelli était ouverte de surprise et elle eut un petit vertige. Elle se figea sur place en écoutant Gwynn parler.

"Ma petite gouine, tu veux lui manger sa chatte si elle te le demande gentiment?"

"Oui ma tante.". Tammy baissa la tête légèrement. Elle allait être utilisée de nouveau. Cette fois, par une étrangère.

Kelli respirait fort, elle ne pouvait pas croire que cette fille, plus jeune qu’elle, ferait ce genre de chose.

"Et si Kelli te le demande gentiment et dit s’il te plaît, tu pourrai lui lécher son trou du cul aussi?"

"Oui ma tante.". Tammy se cachait derrière ses cheveux qui pendaient. "Non, non, pas ça, elle n’allait pas le demander ! Le ferait-elle vraiment si elle le demandait? Avait-elle le choix?

Gwynn parla doucement à l'oreille de Kelli : «Est-ce que cela répond à vos question Kelli?"

"-o-o oui."

"Alors Kelli . . . ", demanda Gwynn en mettant son bras autour de la taille de la vendeuse.

". . .   si vous aviez un bureau privé ou une salle de magasin, un endroit privé . . .  ce serait l’occasion de laisser un vilaine fille comme vous obtenir quelques minutes de  récréation. Qu’en dites-vous? "

"I..I ... euh, je veux dire, je ne sais pas."

"Regardez-la Kelli". Gwynn tourna le regard de Kelli en saisissant son menton. "Regardez, là, vous avez devant vous une lesbienne qui est déjà en train de rêver de vous lécher la chatte, ici, en ce moment. . . .  Carpe Diem! "

«Je ... mais ..."

"Vous allez le regretter si vous ne le faites pas. Laissez-vous aller !"

«Je ... Je ne sais pas". Kelli léchait ses lèvres d'indécision, mais sa chatte avait des picotements d'excitation et la femme à côté d'elle semblait formuler ses propres pensées à haute voix, exprimer ses pensées et ses désirs.

"... mais je suppose que je pourrais verrouiller la porte d'entrée.", dit-elle alors.

"Super, allez-y maintenant, avant que du monde entre dans le magasin."

Kelli se dirigea vers la porte d'entrée dans un état second.

Alors que Kelli marchait jusqu'à la porte d'entrée, Gwynn se pencha et pinça violemment un des mamelons de Tammy à travers le tissu fin de son débardeur et le tira en l’air.

"EEEEEEK", cria Tammy.

Kelli regarda en arrière, mais tout ce qu'elle a vit était le dos de Tammy et Gwynn qui lui souriait. Elle se retourna et a continua à marcher vers l'avant du magasin.

Gwynn tordit le mamelon dur et se pencha à l'oreille de sa nièce.

"Tu vas faire  tout ce qu'on te dit de faire salope!", et elle tordit le petit mamelon encore plus fort.

"Ou je vais être obligée de fouetter ton petit cul de lesbienne à la canne ce soir jusqu'au sang !", ajouta t-elle un sourire de crocodile aux lèvres.

Elle lâcha le mamelon de Tammy alors que Kelli arriva à la porte d'entrée et la verrouilla en retournant la pancarte "ouvert / fermé". Elle se retourna et se dirigea vers les deux femmes, inconsciente de l'intimidation et de la douleur qui venait d'être infligées à Tammy. Gwynn lui sourit à pleines dents.

"Excellent !", déclara Gwynn en attrapant la main de Tammy. "Suivons Kelli."

Kelli hocha la tête distraitement, puis les amena dans la remise du magasin.

Un bureau et deux chaises étaient placés dans cette remise pour servir de bureau de travail. Une fois toutes les trois à l'intérieur du local, Gwynn ferma la porte.

Kelli ne savait pas quoi faire, elle se tenait au milieu de la pièce les bras le long du corps, nerveuse.

"Je ... euh ... ", begaya t-elle en rougissant.

"Calme-toi . . . tu vas voir comme ça va être amusant . . . ce sera un beau souvenir.", dit Gwynn.

"Nous avons ici une fille qui est curieuse, qui est intriguée et je dois dire TRÈS excitée sexuellement", ajouta Gwynn en mettant une main sur l'épaule de Kelli.

"Et nous avons une autre fille qui est une lesbienne forcenée, qui ne pense qu’à baiser avec  filles et femmes", compléta t-elle en mettant son autre main sur l'épaule de Tammy.

"Il y a donc de quoi vous satisfaire mutuellement !", conclu t-elle en souriant

Kelli hocha la tête pour montrer son accord. Elle ne pouvait pas croire ce qui se passait. Elle ne pensait pas qu'elle était lesbienne. Certes, elle avait fantasmé pendant son travail sur les jolies femmes et admiré leurs charmes. Mais elle avait aussi eu un petit ami et baisée avec lui  . . . . . . . mais aussi une petite amie, pour un peu de temps ... à l'école secondaire. Une simple expérience !

Certes, elle avait déjà fantasmé sur des femmes marchant dans la rue, mais cela ne faisait pas d’elle une lesbienne !

Certes, elle avait déjà fantasmée sur sa patronne . . . elle était curieuse, un peu bi ... mais pas gay. Elle avait des fantasmes de garçons aussi ... pas récemment ... elle ne se souvenait pas la dernière fois ... depuis ... eh bien, elle doit avoir eu des fantasmes de garçons.

"Kelli semble prête Tammy . . . qu’en dis-tu ? Tu es prête à satisfaire ses besoins?"

Tammy voulait de tout son être dire non, crier et courir, se cacher sous le bureau. Elle ne voulait pas le faire, elle voulait rentrer à la maison, mais le regard de sa tante, son sourire carnassier et la douleur dans son mamelon qui commençait seulement à s’estomper, cassèrent ses rêves d'évasion. Elle ne voulait pas être soumise à une bastonnade. La fessée lui avait fait tellement mal qu’elle imaginait à peine la douleur que provoquait la canne. Encore une fois, elle voulait que sa mère soit avec elle. Elle n’était cependant pas sûre que même sa mère puisse la protéger contre sa tante.

Ainsi, elle dit «oui» d'une toute petite voix.

Gwynn lui rendit son sourire et se tourna vers la jeune vendeuse.

"Voilà  Kelli, Tammy est à ta disposition . . . demande lui un baiser."

Nerveuse, Kelli leva les yeux vers Gwynn qui souriait et hocha la tête. Kelli déglutit encore de nervosité et dit : "Tammy, t..t ... veux ... m’ embrasser ? ", levant les yeux vers l’adolescente, embarrassée.

Tammy jeta un coup d'œil rapide à nouveau à sa tante et le reflet dans l'œil de Gwynn était tout ce qu'elle avait besoin de voir: c’était un avertissement clair de ce qui allait suivre si elle n’obéissait pas. Tammy acquiesça. Kelli fit un pas hésitant vers Tammy. De près, la nièce de Gwynn réalisa soudain qu’elle était plus grande que la vendeuse. Kelli devait avoir au moins cinq ans de plus qu'elle, mais faisait vraiment petite fille par rapport à elle. Elle était plus mince, plus petite et Tammy réalisa que Kelli avait beaucoup des seins beaucoup plus petits. Tammy se colla finalement contre Kelli. Elle sentait la jeune fille frissonner légèrement.

"Wow, je la fais trembler d’excitation ! ", se dit-elle

Elle mit ses bras autour de la taille de Kelli. La vendeuse se sentait comme une observatrice. Elle ne pouvait pas croire qu’une fille était plaquée contre elle, mais elle sentait pourtant  son corps mou contre le sien, la chaleur de ses seins contre sa poitrine plate, les bras légèrement lâches autour de sa taille, ses cuisses la touchant légèrement et l'odeur ... mon dieu l'odeur de la fille ... Kelli pouvait sentir son sexe, la fille dégageait une odeur de chatte en chaleur ! Les yeux de Kelli roulèrent dans leurs orbites d'extase.

Elle prit une inspiration tremblante . . .

Tammy se pencha lentement, et plaqua ses lèvres contre celles de la vendeuse. Kelli sentit une petite étincelle, elle pensa que c’était un peu d'électricité statique. Et puis les lèvres féminines et douces de Tammy rencontrèrent les siennes. La douceur des lèvres de Tammy était délicieuse, comme une brise d'été enveloppée de fraises. Kelli mit ses bras autour de Tammy et commença à l’embrasser profondément.

"Bien . . . bien !", dit Gwynn en voyant les 2 filles s’embrasser.

Gwynn marchait tranquillement autour des filles pendant qu’elles s’embrassaient. Elle se plaça derrière la jeune vendeuse et commença à déboutonner le chemisier de la jeune fille. Rapidement, elle la déboutonna complétement, puis a commencé à le tirer de son pantalon. Kelli pensait résister et  commença à se dégager des baisers passionnés de Tammy, mais Gwynn dit :"Chut, laisse toi aller et profite de l'instant."

Gwynn libéra une manche à la fois et rapidement Kelli se retrouva torse nu, seulement en soutien-gorge. C’était un beau soutien-gorge beige. Gwynn relâcha rapidement le fermoir et Kelli se retrouva torse nu dans les bras de Tammy, seins à l’air.

Tammy se libéra des lèvres de Kelli.

"Kelli?", dit Gwynn, "N’oublie pas ce que tu avais envie de demander à Tammy !"

Kelli hocha la tête.

"Demande lui maintenant."

"T..t ... s’il te plaît ... tu peux me sucer mes m ....", balbutia Kelli.

"Oh, mon Dieu !", s’exclama Gwynn exaspérée : "Suce lui ses seins Tammy!"

Tammy se pencha et mis ses lèvres en contact avec le mamelon droit de Kelli et commença à le sucer. Kelli pencha sa tête en arrière

"Mon ooohhhh. Ohhhh Ouuuiiiii!". Elle tenait doucement l'arrière de la tête de Tammy qui commença à sucer son mamelon et puis l'autre. Kelli avait la poitrine de Tammy lorsqu’elle avait 12 ans.

Tammy sentit une inversion des rôles, comme si elle était la femme plus âgée séduisant une jeune fille. Il était facile d'imaginer qu’elle était plus âgée que Kelli. Elle avait des seins plus féminins que Kelli, elle avait des hanches plus pleines et un cul plus rond. Kelli était beaucoup plus mince, plate et avait des fesses également plates. C’était comme si elle était l'amante expérimentée ... jusqu'à ce qu'elle réalise avec un choc qu'elle était la plus expérimentée. Tout d'un coup, elle se rendit compte qu’elle était excitée, contre sa volonté, de prendre la chatte de la vendeuse et commença à sucer les seins de Kelli avec brio. Elle ne voulait pas se sentir comme cela, elle se battit contre ce sentiment, mais elle ne put résister.

Gwynn se rapprocha à nouveau de Kelli, défit sa ceinture puis la boucle et la fermeture éclair du pantalon de la vendeuse, et le laissa tomber au sol. Gwynn fit un pas en arrière et admira le cul de la jeune fille. Kelli avait un sous-vêtement blanc style shorty qui moulait son petit cul plat de fillette. Une fois de plus Gwynn n’approuvait pas les goûts de son amie Amber en matière de femme. A côté de Tammy, Kelli ressemblait à une enfant, mais elle devait admettre que le côté petite fille de la jeune femme était assez excitant.

"Très jolie culotte Kelli ! Jette un coup d’œil Tammy.".

Tammy savait qu'elle devait obéir à sa tante et s’arrêta donc de sucer le mamelon de Kelli. Elle fit un pas en arrière. Gwynn attrapa sa main et l’éloigna un peu plus et avant que Kelli ne réagisse, cliqua sur son Iphone.

"Superbe !"

"M..m..mais . . .  Je suis presque nue !, s’exclama Kelli

Gwynn sourit.

"Ne t’inquiète pas, c’est juste pour le plaisir de Tammy, elle aime reluquer des photos de filles nues quand elle se masturbe."

Kelli se tenait au milieu de la petite chambre, choquée d'être presque nue devant deux autres femmes. Elle jouissait des suçons de Tammy sur ses mamelons et les baisers étaient super. Elle était totalement confuse.

Clic, clic

Deux autres photos.

"Maintenant, pourquoi ne pas t’asseoir sur la chaise pour que Tammy s’occupe de toi comme une vraie lesbienne ?"

Gwynn n’attendit pas que Kelli obéisse, mais avec douceur et fermeté elle l'attrapa par le bras et la posa sur la chaise.

"Tammy, retire la culotte de Kelli. Nous n’avons pas toute la journée."

Tammy se rapprocha de Kelli mais était indécise. Allait-elle le faire? Elle savait au fonds d’elle même qu’en obéissant maintenant elle était condamnée à lécher les chattes d’une infinité de femmes et filles.

Gwynn souleva la jupe de Tammy et la fessa deux fois de façon violente et rapide.

SMACK SMACK!

Kelli fut surprise par l'action de Gwynn, mais elle était encore dans le brouillard et resta docilement assise sur la chaise.

"Prends sa culotte!", ordonna Gwynn.

Tammy sursauta sous les claques. Elle n’avait plus le choix.

Tammy se pencha légèrement, accrocha ses doigts dans l'ourlet de la culotte de la vendeuse et tira vers le bas. La chatte de Kelli était exposée dans toute sa gloire aux deux autres femmes. Kelli était tout d'un coup très consciente de sa nudité et porta ses mains sur son sexe pour le cacher aux regards de Tammy et Gwynn.

"Non, non, non, Kelli, ne soit pas gênée, tu as une très jolie chatte. Et tu as devant toi une fille capable de vraiment l'apprécier !"

Kelli, hésitante, retira ses mains et écarta lentement ses jambes, exhibant son sexe à Tammy et Gwynn. La chatte de Kelli était surplombée par un petit triangle de poils pubiens. Ses lèvres étaient roses et humides et légèrement décollées ce qui invitait la langue ou le doigt à enquêter plus profondément.

"Tu vois Tammy?", dit Gwynn. "Regarde comme la chatte de Kelli est impatiente, comme elle te supplie de la lécher."

Mais Tammy se tenait encore debout, hésitante, tenant la culotte de la vendeuse en mains, ne sachant pas quoi faire ensuite. Elle ne pouvait pas croire ce qui se passait. Elle se tenait debout entre les jambes d'une fille nue en étant presque nue elle-même. Sans en être consciente, elle baissa les yeux vers le sexe nu de Kelli. Mais elle ne pouvait se résoudre à lécher la chatte d'une inconnue, une étrangère, quelqu'un qu'elle venait de rencontrer il y a à peine 20 minutes. Elle ne voulait pas être une lesbienne, elle voulait juste être une fille normale.

Elle regarda sa tante, redoutant ce qu'elle serait forcée de faire ensuite, mais même dans son effroi, elle sentait l'excitation monter.

"A genoux! Honnêtement Tammy! Tu es lesbienne, tu dois savoir ce que tu dois faire pour lécher la chatte d'une autre femme. Je suis surprise que tu ne sois pas déjà en train de la broutter !".

Et tout en parlant, Gwynn fessa Tammy à nouveau.

SMACK

"A genoux !"

Les yeux de Kelli s’écarquillèrent alors que Tammy s’agenouillait entre ses jambes. Tammy posa ses mains sur les cuisses de la vendeuse, les écarta et se pencha afin de prendre le sexe offert en bouche. Elle commença à lécher. Kelli ne sut plus où donner de la tête lorsque l'adolescente fit voyager sa langue de haut en bas sur ses lèvres, puis grignota son clitoris, pénétra son vagin avec sa langue.

Elle était inconsciente que Gwynn la filmait avec son iPhone. Elle était perdue dans ses sensations.

Gwynn arrêta de filmer et envoya un texto à son amie Ambre.

"Gwynn: Kelli est dans la situation compromettante convenue

Ambre: ooooh. Délicieux. Que fait-elle ?

Gwynn: elle est nue aussi

Ambre: ah ouais?

Gwynn: elle a les jambes écartées

Ambre: yeah !!?

Gwynn: ma petite nièce est entre ses cuisses

Ambre: Oooooh ma!

Gwynn: et elle mange sa chatte

Ambre: super ! Je suis là dans cinq mn

Gwynn: ok."

Gwynn sourit en voyant sa nièce effectuer un cunnilingus sur Kelli. La vendeuse penchait la tête en arrière, son pantalon et sa culotte oubliés sur le sol. Ses jambes largement écartées, reposant maintenant sur les bras de la chaise et entre ses jambes, la bouche de Tammy pressée fermement contre sa chatte. La jeune fille travaillait furieusement sur la chatte de la vendeuse.

La jupe de Tammy était tellement remontée qu’elle laissait son sexe découvert et sa tante pouvait voir les lèvres roses et humides de sa nièce pointer entre ses cuisses. Gwynn dans son élégant pantalon de soie fit un pas de plus vers Tammy, se pencha et introduit délicatement son doigt du milieu dans les plis humides de la chatte de sa nièce. Tammy sursauta au toucher, mais garda la pause.

"Tu es trempée Tammy !", constata Gwynn alors que son doigt glissait dans la chatte de sa nièce, comme aspiré.

"Ooooh ! Il est entré en entier !", s’exclama  Gwynn avec désinvolture en commençant à faire glisser son doigt lentement dans et hors de la chatte de Tammy. Elle ajouta rapidement un deuxième doigt et commença à baiser l’adolescente qui continuait à sucer et lécher la chatte de Kelli.

Pendant ce temps, la porte de la remise s’ouvrit doucement. Ambre entra en silence et regarda Tammy manger le sexe de sa vendeuse en restant en retrait.

Kelli commença à se débattre, attrapa la tête de Tammy par derrière et tira son visage contre son sexe, écrasant fermement le visage de l'adolescent contre ses chairs. Kelli commença à gémir et finit par jouir.

"oooh oooh aahh ahh OHHH OHH OH!! OH MON DIEU !! OH DIEU JE VIENS !!!! AAAEEEeeeeeeeee!"

Gwynn accéléré son doigtage de la chatte de Tammy et la jeune fille trouva aussi son plaisir.

"mmmmmmm ... MMMMMMMeeeaahhhh!"

Elle gémit dans la chatte de Kelli, buvant son jus.

Amber se manifesta alors. Elle se tint les bras croisés, bien en vue. Une odeur de chatte humide flottait dans l'air. Gwynn aperçue Ambre, retira ses doigts du vagin de Tammy et fit un clin d'œil à son amie.

"Bien bien ! Qu'est-ce que nous avons ici ? Un couple de lesbiennes en chaleur? Comme c’est intéressant."

Kelli hurla, repoussa Tammy loin d’elle et essaya désespérément de se retrouver ses vêtements. Elle trouva sa culotte et son chemisier et commença à se rhabiller, mais Ambre attrapa son poignet et l'arrêta. Elle releva de force la jeune fille nue et la tira vers elle.

"Non, non, non, petite salope, pas la peine de te soucier de tes vêtements, nous avons beaucoup à discuter."

"S’il vous plaît ... s’il vous plaît, qu'allez-vous faire?", gémit Kelli.

"Je pense que nous allons discuter de changements importants ici."

Ambre se pencha et sans ménagement posa une main sur la chatte de Kelli. La jeune vendeuse se débattit brièvement, mais Ambre serra plus fermement son poignet et la secoua.

"Ne te débat pas ! Ca ne peut que faire empirer ta situation !"

Elle glissa son majeur dans les replis humides de la chatte de Kelli.

"Tu es tellement excitée et humide de te servir d’une jeune fille, une adolescente mineure !", s’exclama Ambre en glissant son majeur dans le vagin de la vendeuse.

"Et que devrait je faire avec toi? Te renvoyer? Te dénoncer à la police? C’est du viol ce que tu as fait salope! ", cria Ambre en commençant à bouger son doigt dans et hors de Kelli.

"Eh bien? Que dois-je faire ?!", demanda Ambre à nouveau avec plus d'insistance.

"Je ... ahh ... je ... s’il vous plaît arrêtez ... aaah ... s’il vous plaît ... ooooh ... aaaeeee ... oh mon dieu! Ooohhh!", cria Kelli en jouissant à nouveau sous le doigté expert de sa patronne.

Ambre s’assit sur la chaise et mit Kelli sur ses genoux.

"Que dirais tu  d'une bonne fessée pour commencer sale petite pute lesbienne !".

SMACK!

"OWEEEE!", hurla Kelli.

"Calme-toi ou je te fesse bien plus fort!"

SMACK!

Kelli se mordit la lèvre, mais ne hurla plus.

"Merci Gwynn.", dit Ambre

SMACK!

"Les chaussures que tu as essayé te plaisent?"

SMACK!

"Allez, prends les toutes ! Cadeau de la maison!"

SMACK! SMACK! SMACK! SMACK!

"N’oublie pas de fermer la porte derrière toi."

SMACK! SMACK!

"Nous allons rester fermé le reste de la journée."

SMACK! SMACK!

"Maintenant Kelli, laissez-moi t’expliquer comment tu vas devoir te comporter maintenant.. . . "

SMACK! SMACK! SMACK! SMACK! SMACK! SMACK!

Et avant que la porte ne se ferme, la dernière vue de Tammy fut Kelli encore penché sur les genoux de sa patronne Ambre, tête basse, qui pleurait alors qu’Ambre lui battait les fesses à la volée.

Par histoires-erotiques-de-soumission-feminine - Publié dans : Tammy et Gwynn, par Annie The Slick - Communauté : Soumissions féminines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • Le blog de histoires-erotiques-de-soumission-feminine
  • : femmes Histoires érotiques
  • : "Histoires érotiques de soumission féminine" est le blog des histoires érotiques de soumission de jeunes filles et jeunes femmes (éducation anglaise, dressage, punition, fessées, BDSM, etc)par des hommes ou des femmes dominatrices, écrites par Alexis, administrateur de ce blog. Ce blog se veut aussi le reflet de ses goûts en matière d'érotisme (récits d'autres auteurs, photos, dessins,etc).
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés